Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 08 mars 2016

1970, Mort de Janis Joplin

"Pearl" JANIS JOPLIN
4 octobre


Elle nous tire sa révérence emportée par une overdose....


medium_lucien.jpg



JANIS JOPLIN
1943 - 1970


Par Virginie Prosper

Interprète inégalable, Janis Joplin a marqué à jamais l'histoire du rock de sa voix éraillée et puissante. Une vie intense écourtée par les excès de drogues et d'alcool. Trente-cinq après sa disparition, Pearl (son surnom) a reçu en février dernier à titre posthume un Grammy Award pour l'ensemble de sa carrière.

medium_photo1a.jpg



« Peut-être que je ne durerai pas aussi longtemps que d'autres chanteurs, mais à trop s'inquiéter du lendemain je pense qu'on peut tuer l'instant présent. » Evoquer Janis Joplin, revient à parler d'une femme hors norme, d'ailleurs surnommée « Pearl » (perle en français), qui a fait de la musique sa vie, chantant avec ses tripes, avec son âme comme si son existence en dépendait. C'est aussi parler du rock de la fin des années 60, des hippies, des fleurs dans les cheveux, de drogue, de sexe et de rock'n roll. Summertime , Move Over ou encore Ball and Chain ne sont que quelques exemples de l'inoubliable répertoire de Janis Joplin. On ne peut oublier ses interprétations parfois douces, parfois puissantes teintées de blues, de soul et de rock ‘n roll. Une musique qu'elle utilise pour noyer son mal être. « Quand je chante, je ne pense pas. »


Naissance d'une "pearl"

Janis Lyn Joplin est née en 1943 à Port Arthur dans l'état du Texas. Initiée à la musique par ses parents, elle est très vite attirée par le blues et le folk. Parallèlement, elle s'engage en faveur de l'intégration des Noirs, un des sujets sensibles au sein de la société américaine à cette époque, notamment dans les états du Sud très conservateurs. C'est à la fin des années 50 que Janis Joplin, alors adolescente, commence à faire entendre sa voix (pas encore forgée par l'alcool et les drogues) dans les cafés et clubs de Houston et d'Austin. Puis elle fonde son premier groupe les Walker Creek Boys , formation de bluegrass, un style musical populaire à mi-chemin entre la country et la folk. Elle enregistrera par la suite des disques à tendance jazz. En 1963, mal dans sa peau (elle a été élue «homme le plus laid de l'université d'Austin ») et déjà alcoolique, elle part en stop pour la Californie, fait escale à Venice puis à San Francisco où elle se produira régulièrement dans des bars. Evoluant dans l'univers hippie, Janis fait la connaissance de plusieurs musiciens qui lui proposeront trois ans plus tard de faire partie de leur groupe de blues/rock psychédélique, Big Brother and the Holding Company . Entre temps, elle repart au Texas pour chanter dans un groupe de country.

medium_photo21.jpg



Drogue, alcool et rock n roll

Retour sur la côte Ouest en 1966 : l'aventure musicale débute vraiment pour Janis Joplin avec le groupe Big Brother and the Holding Co . Ils se produisent dans de nombreuses villes des Etats-Unis et participent notamment au festival pop de Monterey en juin 1967 où 70000 personnes découvrent cette jeune chanteuse blanche à la voix puissante reprenant des titres comme Ball and Chain dans un état proche de la transe. « Quand je chante, c'est comme une course (…). Quand c'est terminé, vous pouvez vous en souvenir mais vous n'en êtes déjà plus conscient jusqu'à ce que ça se reproduise. (…). C'est comme un moment formidable. C'est comme un orgasme, vous ne pouvez pas vous en souvenir mais vous vous en souvenez malgré tout ». Le groupe connaît enfin le succès. En 1968, il enregistre deux albums, le premier Big Brother and the Holding Company (sans réel succès) sur le label Mainstream records et le deuxième Cheap Thrills sur Columbia qui se vend à plus d'un million d'exemplaires le premier mois de sa sortie. Cet opus se démarque grâce à une pochette dessinée par Robert Crumb issu de la contre-culture et aux reprises de Piece of my Heart d'Emma Franklin ou de Summertime de George Gershwin. Janis Joplin se fait très vite un nom.

medium_alb10.jpgDu coup, les propositions affluent et elle quitte le groupe avec le guitariste Sam Andrew à la fin de l'année 68 pour celui des Kozmic Blues , formation de soul et de rythm'n'blues, avec qui elle sort l'album I Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama! chez Columbia en 1969, l'année du festival de Woodstock auquel elle participera entre autres avec les Who, Jimi Hendrix ou encore Joe Cocker. Malgré le succès de leur album, le groupe se sépare en 1970, la critique lui reprochant de ne pas être à la hauteur de sa chanteuse, une Janis Joplin entièrement sous l'emprise de drogues diverses, notamment l'héroïne, et de son alcool fétiche, le Southern Comfort (sorte de liqueur de whisky). Une boisson qu'elle consomme en si grandes quantités, augmentant ainsi les ventes, que la société lui offre un manteau de fourrure!

medium_alb9.jpg Avec son troisième et dernier groupe, Full Tilt Boogie Band , Janis semble plus heureuse et également très amoureuse. Elle n'abandonne pourtant pas ni l'alcool ni les stupéfiants. Après avoir sillonné le Canada, le groupe entre en studio à la fin de l'été 1970 pour l'enregistrement de l'album Pearl . Laissant ce dernier opus inachevé (qui sortira en 1971), Janis Joplin meurt le 4 octobre d'une overdose dans sa chambre d'hôtel à Santa Monica, quelques semaines après Jimi Hendrix, une autre légende du rock.

Rockin'Daddy a aussi trouvé : http://janis-joplin.fr/

07:51 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, loisirsculture

1996, Tina TURNER

1996
6 juin

medium_1996_tina.gif



Lyon, halle Tony Garnier
Tina Turner

medium_clip_image003.gif



Pour la troisième fois, j'ai le plaisir d'aller voir une des plus grandes: TINA TURNER.

Celle qui inspira le sexuel jeu de scène de Mick Jagger, chanteur androgine des Rolling Stones !





medium_lucien.jpg



TINA TURNER

Elle a sans nul doute les plus belles jambes de toute la soul. Sa voix inimitable et son énergie sont à la mesure de son talent.

medium_tinaturner4m.jpg



Anna Mae Bullock alias Tina Turner est née le 26 novembre 1939 à Brownsville dans le Tennessee. Elevée dans la petite ville de Nutbush (dont le nom inspira la chanson " Nutbush City Limits "), c'est à St Louis que la jeune Anna découvre avec sa sœur l'univers du rythm'blues et rencontre pour la première fois Ike Turner. Leader d'un groupe local (The king of Rythm) ce dernier l'engage comme choriste et la surnomme Tina en référence à Sheena " Reine de la jungle " héroïne d'une BD crée en 1937 par Will Eisner et SM Iger et à laquelle Ike vouait une grande passion.

Se produisant de clubs en clubs, ce n'est qu'en 1959 qu'ils enregistrent leur premier grand succès national " A Fool in Love " qui les propulse au 2ème rand des R&B charts. Malgré quelques titres qui leur permettent de monter " The Ike & Tina Turner Revue ", ils leur faut attendre 1966 et l'enthousiasme d'un producteur pour le talent de la chanteuse avant de connaître une reconnaissance internationale. Cependant, après quelques gros succès, les relations du couple à la scène comme à la ville, se détériorent jusqu'à leur séparation en 1976.

medium__tina_turner_H152109_L.jpg



Dés lors, Tina, forte de son apparition remarquée dans l'opéra rock des Who, " Tommy ", se lance dans une carrière solo. En 1979, après quelques années noires où elle survécut grâce à des tickets de rationnement, Tina rencontre un producteur australien Roger Davis qui lui remet le pied à l'étrier. En collaborant à divers projets dont un, avec le groupe Heaven, la chanteuse retrouve une maison de disque qui lui permet d'enregistrer son premier album " Private Dancer ". Celui-ci, dont est extrait le célèbre " What's Love Got to Do with it ", est vendu à plus de 11 millions d'exemplaires ! Dés lors, les concerts se succèdent… tout d'abord en première partie de chanteurs comme Lionel Ritchie, puis enfin, en tant que vedette où tout son talent peut s'exprimer dans des spectacles donnés à guichet fermé.

medium_tinaturner6.gif



A la fois chanteuse et actrice sur le troisième volet de Mad-Max dont elle signe le titre phare de la bande-originale " We Don't Need Another Hero ", Tina enchaîne les succès et les duos avec des artistes comme Rod Stewart, Elton John, Eros Ramazotti ou Mark Knopfler, sans oublier sa contribution au disque en faveur de l'Ethiopie " We Are The World ".
Devenue une star internationale incontournable, un film adapté de son autobiographie " I, Tina " est sorti sur les écrans en 1993, de nombreux artistes de référence signent les chansons de ses différents albums ( Sheryl Crow, Massive Attack pour le disque " Wildest Dreams "..)
A 61 ans, Tina Turner, qui annonce sa retraite depuis déjà quelque temps, ne semble pas prête à abandonner la scène, en témoigne son dernier opus intitulé " Twenty Four Seven " sorti en 1999 auquel là encore des interprètes prestigieux comme les frères Gibb ou encore Bryan Adams participent.

medium_tina.jpg



Aussi, on peut affirmer sans nul doute que l'infatigable Tina comblera ses fans pendant encore de longues années.


D'après : http://www.beaute-noire.net/portrait/tina_turner.htm

Tina TURNER avec les Stones Jagger-Richard

medium_tina_et_les_stones.gif

07:43 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loisirsculture

1972, Ike and Tina TURNER ...

1972
14 novembre

medium_1972_tina.jpg



LYON, Palais d'hiver
IKE & TINA TURNER


C'est la première fois que pour un concert le public est composé pour plus de la moitié de Blacks, certains avec la coupe Afro.

Tout ça pour venir voir ce grand duo de la plus grande revue soul-music du monde IKE & TINA TURNER.

medium_iketin08.jpgSans oublier les IKETTES et les spectateurs du dessous de la scène qui se régalent, les yeux fixés sur leurs petites culottes...




medium_lucien.jpg




Anna Mae Bullock alias Tina Turner est née le 26 novembre 1939 à Brownsville dans le Tennessee. Elle est issue d'une famille de métayers du Middle West américain. Elevée dans la petite ville de Nutbush (dont le nom inspira la chanson " Nutbush City Limits "), c'est à St Louis que la jeune Anna découvre avec sa sœur l'univers du rythm'blues et rencontre pour la première fois Ike Turner. Leader d'un groupe local (The king of Rythm) ce dernier l'engage comme choriste et la surnomme Tina en référence à Sheena " Reine de la jungle " héroïne d'une BD crée en 1937 par Will Eisner et SM Iger et à laquelle Ike vouait une grande passion.

medium_iketin04.jpg



Se produisant de clubs en clubs, ce n'est qu'en 1959 qu'ils enregistrent leur premier grand succès national " A Fool in Love " qui les propulse au 2ème rand des R&B charts.
Malgré quelques titres qui leur permettent de monter " The Ike & Tina Turner Revue ", ils leur faut attendre 1966 et l'enthousiasme d'un producteur pour le talent de la chanteuse avant de connaître une reconnaissance internationale.

medium_iketin09.jpg



medium_iketin06.jpgSous la dénomination de Ike & Tina Turner, le groupe atteint une notoriété mondiale en 1969, lors de l'ouverture d'un concert des Rolling Stones
Cependant, après quelques gros succès, les relations du couple à la scène comme à la ville, se détériorent. Cette co-habitation avec Ike devient insupportable pour Tina, et elle le quitte en 1976, n'emportant avec elle que 36 cents et une carte de crédit pour station-essence.

L'ALBUM incontournable de Ike & Tina TURNER....

medium_239288-301684.jpg

07:37 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, loisirs

1990, Tina TURNER

1990
2 juillet

medium_1990_tina_turner.gif



Lyon, halle Tony Garnier
Tina Turner

Cette fois, sans IKE, La super mamie du Rock, Tina Turner, entre deux concerts des Rolling Stones à Marseille le 20 juin, et à Turin le 28 juillet.

medium_lucien.jpg



TINA TURNER

Elle a sans nul doute les plus belles jambes de toute la soul. Sa voix inimitable et son énergie sont à la mesure de son talent.

medium_tinaturner4m.jpg



Anna Mae Bullock alias Tina Turner est née le 26 novembre 1939 à Brownsville dans le Tennessee. Elevée dans la petite ville de Nutbush (dont le nom inspira la chanson " Nutbush City Limits "), c'est à St Louis que la jeune Anna découvre avec sa sœur l'univers du rythm'blues et rencontre pour la première fois Ike Turner. Leader d'un groupe local (The king of Rythm) ce dernier l'engage comme choriste et la surnomme Tina en référence à Sheena " Reine de la jungle " héroïne d'une BD crée en 1937 par Will Eisner et SM Iger et à laquelle Ike vouait une grande passion.

Se produisant de clubs en clubs, ce n'est qu'en 1959 qu'ils enregistrent leur premier grand succès national " A Fool in Love " qui les propulse au 2ème rand des R&B charts. Malgré quelques titres qui leur permettent de monter " The Ike & Tina Turner Revue ", ils leur faut attendre 1966 et l'enthousiasme d'un producteur pour le talent de la chanteuse avant de connaître une reconnaissance internationale. Cependant, après quelques gros succès, les relations du couple à la scène comme à la ville, se détériorent jusqu'à leur séparation en 1976.

medium__tina_turner_H152109_L.jpg



Dés lors, Tina, forte de son apparition remarquée dans l'opéra rock des Who, " Tommy ", se lance dans une carrière solo. En 1979, après quelques années noires où elle survécut grâce à des tickets de rationnement, Tina rencontre un producteur australien Roger Davis qui lui remet le pied à l'étrier. En collaborant à divers projets dont un, avec le groupe Heaven, la chanteuse retrouve une maison de disque qui lui permet d'enregistrer son premier album " Private Dancer ". Celui-ci, dont est extrait le célèbre " What's Love Got to Do with it ", est vendu à plus de 11 millions d'exemplaires ! Dés lors, les concerts se succèdent… tout d'abord en première partie de chanteurs comme Lionel Ritchie, puis enfin, en tant que vedette où tout son talent peut s'exprimer dans des spectacles donnés à guichet fermé.

medium_tinaturner6.gif



A la fois chanteuse et actrice sur le troisième volet de Mad-Max dont elle signe le titre phare de la bande-originale " We Don't Need Another Hero ", Tina enchaîne les succès et les duos avec des artistes comme Rod Stewart, Elton John, Eros Ramazotti ou Mark Knopfler, sans oublier sa contribution au disque en faveur de l'Ethiopie " We Are The World ".
Devenue une star internationale incontournable, un film adapté de son autobiographie " I, Tina " est sorti sur les écrans en 1993, de nombreux artistes de référence signent les chansons de ses différents albums ( Sheryl Crow, Massive Attack pour le disque " Wildest Dreams "..)
A 61 ans, Tina Turner, qui annonce sa retraite depuis déjà quelque temps, ne semble pas prête à abandonner la scène, en témoigne son dernier opus intitulé " Twenty Four Seven " sorti en 1999 auquel là encore des interprètes prestigieux comme les frères Gibb ou encore Bryan Adams participent.

medium_tina.jpg



Aussi, on peut affirmer sans nul doute que l'infatigable Tina comblera ses fans pendant encore de longues années.


D'après : http://www.beaute-noire.net/portrait/tina_turner.htm

Tina TURNER avec les Stones Jagger-Richard

medium_tina_et_les_stones.gif

07:29 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : musique, loisirsculture

samedi, 05 mars 2016

1962, j'ai rencontré Sylvie VARTAN

1962
28 novembre


medium_1962_sylvie_et_moi.jpg

LYON, Passage de l'arc
SYLVIE VARTAN


medium_ep-yeye-sylvie-vartan.jpgJ'avais 18 ans et en pleine guerre d'Algérie "qui n'en était pas une", SYLVIE VARTAN me dédicace son disque "TOUS MES COPAINS"

Sylvie VARTAN
Notre petite princesse de la "Vague" que nos aînés avaient baptisée "Yéyé"....

J'abandonnais très vite la belle Sylvie, aspiré que je fus par le cyclone Rock N'Roll....

J'ai retrouvé quelques lignes sur elle :

*** Au cours de ces années 60 qui s'achèvent, Sylvie Vartan s'est révélée comme la star féminine de son temps et ce sur tous les fronts : disque, scène, télévision, mode, mariage, maternité... face à Sheila (reine du disque et de la télévision), Françoise Hardy (disque, mode et cinéma) ou France Gall (disque et mode).

medium_1965_sylvie.gif



De la Collégienne du Twist des années 1961-1962 à la meneuse de revue de son spectacle à l'Olympia en décembre 1968, en passant par le 12 avril 1965 à Loconville où, telle la plus belle pour aller danser, elle a épousé l'idole des jeunes Johnny Hallyday, lui donnant le 14 août 1966 un fils, David, Sylvie Vartan a su s'affirmer, de la jeune fille à la jeune femme moderne, imposant un style résolument dans le vent *** Archives JUKEBOX magazime, février 2006,

Sylvie Vartan, toujours aussi radieuse ....

medium_2003_sylvie_.jpg

18:23 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : musique, loisirsculture