Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 14 juin 2011

1964, novembre, Eddy MITCHELL...

1964
20 novembre

medium_1964_nov_eddy1.gif



Théatre des Célestins
Eddy MITCHELL


Avec une première partie toujours aussi inadaptée !!!!!
Romuald, Christine Lebail..... Le Petit Prince.

Autant les sifflets abondants qui accompagnèrent les deux premiers m'indiffèrérent, autant Le Petit Prince (il avait une dizaine d'année ????) sorti de la scène sous les huées me laissa un pénible souvenir.

Eddy MITCHELL, accompagné pour l'occasion, entre autre de 3 Chaussettes Noires récupérées pour la circonstance : Aldo, Jean-Pierre et Michel, nous fit oublier rapidement ce pitoyable début de soirée.

medium_1964_nov_eddy_presse.2.gif



"Eddy Mitchell tenait à lui tout seul la seconde partie du spectacle. Lui aussi connait son affaire. Il a su s'évader du yé-yé et s'attache, avec beaucoup de conviction, à faire quelque chose de beaucoup plus valable et il y réussit". *Guy Pradel, Le Progrès.

medium_1964_eddy2.jpg



medium_mreddy.2.jpg

Rockin'Daddy vous conseille cet excellent site consacré à Eddy Schmoll MITCHELL :
http://www.mitchell-city.com/pionnier/billhaley.html

08:49 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, loisirs

dimanche, 12 juin 2011

1964, septembre, Eddy Mitchell & les Fantômes

1964, 20 septembre

medium_1964_eddy_3.jpg


LYON, Bourse du travail

EDDY MITCHELL & les FANTOMES


Il croyait que le concert avait lieu en soirée....

En cette fin d'après-midi, nous attendions depuis très longtemps, Eddy qui était venu voir comment était la salle fut assez étonné de la trouver archi-comble !!!!

Quelques minutes de patience plus tard, il était là, avec les FANTOMES...

Et ce fût génial....

medium_1964_eddy_septembre.jpg

09:10 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rockin'daddy

vendredi, 10 juin 2011

1964, Eddy Mitchell, Nancy Holloway, les Fantômes

1964, 11 mars

medium_1964_eddy_1.jpgROMANS

EDDY MITCHELL


C'était à ROMANS, j'étais en déplacement, et ce mercredi je peux aller voir dans un cinéma : NANCY HOLLOWAY, les FANTOMES (nos SHADOWS français), et bien sûr EDDY.

Après le spectacle EDDY vient nous rejoindre dans la salle, accompagné de NANCY, pour discuter avec nous, tout en dédicaçant photos ou affiches. Il m'avait dédicacé l'affiche du film "Cherhez l'idole"....

medium_1964_eddy_2.jpgmedium_17_janv_003.jpg



Très belle soirée.

J'avais fêté mes vingt ans quelques jours auparavant...





Eddy MITCHELL

Claude Moine, né le 3 juillet 1942, à Paris.
Quitte l'école à 14 ans, tour à tour coursier au Crédit lyonnais et employé d'assurance au Phénix, tout à coté de l'ancien Golf Drouot.

Découvre le Rock N'Roll et fait la manche avec Long Chris avant de fonder à l'automne 60 les Five Rocks qui deviennent "Les Chaussettes Noires"...

Après une carrière qui fait du groupe le plus clèbre de la période "yé-yé", Eddy Mitchell, au retour du service militaire (et d'une tournée des casernes en Algérie), enregistre seul le "Be bop a lula 1963" (deux années après l'original du 27 janvier 1961).

medium_1963_eddy_solo_1.gif



Un dernier 45 T avec les Chaussettes ("Jezebel", "Il revient", "Ne délaisse pas"..) et Eddy Mitchell tourne avec les Fantômes et Michel, l'ancien saxo des Chaussettes....

Eddy Mitchell avec le créateur de Be Bop A Lula : GENE VINCENT.

medium_1963_eddy_solo_3.gif



Les Fantômes

Traduction française de The Shadows groupe myhtique et son légendaire "Apache", cette formation s'en inspira très largement avec un certain talent.
Ils furent un excellent groupe d'accompagnement pour Eddy Mitchell.
J'ai eu aussi la chance de rencontrer les Fantômes en "back stage"....

medium_1964_fantomes.gif




Nancy Holloway

medium_nancy_et_nino.gif



medium_nancy_holloway_decca.jpg

06:48 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rockin'daddy

samedi, 04 juin 2011

2009, Soirée de dimanche Rocky'

Avec le grand Little Bob

 

Voilà quelques temps que je n’avais pas quitté mes charentaises.

L’occasion était trop belle pour ne pas la saisir.

La Cigalière à Sérignan (Hérault) nous a offert, ce dimanche soir 25 octobre, une belle soirée Rock’ N’ Roll en invitant en première partie The Experimental Tropic Blues Band qui nous ont fait passer une bonne heure des plus agréable.

 

C’est donc Little Bob et ses musiciens, vieux complices, qui font l’affiche.

Presque deux heures de Rock nous entraînent loin de nos soucis journaliers et nous ramènent aux sources dont Bob ne s’est jamais écarté.

littlebob1.jpg

Une chanson de Marianne Faithfull, et un morceau de Willy DeVille, à qui il rend un bel hommage, sont les cerises sur ce gâteau rock de fin de soirée de dimanche.

 

« Little » par la taille mais « One of the bigger » par le talent.

littlebob2.jpg
Rockin'Daddy & Little Bob

 

 

Merci Bob’

 

midi libre 26 oct 2009.JPG

06:53 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

vendredi, 03 juin 2011

1989, Stray Cats !

1989
22 juin

medium_1989_stray_cats.gif



LYON-Villeurbanne, Transbordeur
the Stray Cats

Rendez-vous avec la fête de la musique et un Rockabilly authentique avec les fantastiques STRAY CATS !

Poignant hommage ce soir-là à Gene Vincent et Eddy Cochran.

medium_lucien.jpg




The STRAY CATS


medium_straycats01.jpgThe Stray Cats est un trio de rockabilly formé de Brian Setzer au chant et à la guitare électrique, de Slim Jim Phantom à la batterie et de Lee Rocker à la contrebasse.

Formé à New York en 1980 sous le nom de "The TOMCATS", les Stray Cats décident devant l’indifférence de leurs compatriotes de s’expatrier à Londres. Après quelques mois de vaches maigres, leur concert plein d’énergie ou Lee Rocker escalade sa contrebasse et Slim Jim Phantom sa batterie limitée au strict minimum, commencent a attirer l’attention des journalistes et des maison de disque. Ils enregistrent un premier single avec Dave Edmunds. L’Angleterre, lassée des Nouveaux Romantiques est à la recherche d’une nouvelle mode musicale et s’enflamme soudain pour le Rockabilly énergique du groupe. L’Europe suit bientôt et le premier album qui sort en 1981, toujours produit par Dave Edmunds permet aux Stray Cats de passer l’été au sommet des Hit-parade. Une vague Rockabilly submerge alors l’horizon musical et de nombreux groupes apparaissent dans le sillage de leur succès.

Conscient des limites du genre dans lequel il ne veulent pas rester prisonnier et fidèle à leur goût non limité, le groupe enregistre des la même année un disque plus Rythm’n’Blues que purement rockabilly. C’est l’album Gonna Ball. Bien que généralement bien accueilli par la critique, le public ne suit pas et il marque un retrait commercial pour le groupe. Les Cats tentent de percer aux États-Unis où sort en 1982 un album compilé des deux premiers et appelé ‘’Built for speed’’ qui est plutôt bien accueilli.

medium_Stray_cats_-_live_in_gijon_1.jpg



Vu le peu de succès de leur timide aventure en dehors du standard, le groupe enregistre et sort en 1983 un troisième album ‘’Rant n’ Rave’’ qui est un retour aux canons Rockabilly. Malheureusement la mode est passée et le succès ne venant plus le groupe se sépare en 1984...
Lee Rocker et Slim Jim sortent deux albums en 85 et 86 associés à Earl Slick. Puis entre les retrouvailles avec les Stray Cats ils s'essayent chacun de leur côté à une carrière solo. Lee Rocker sous son nom sortira plusieurs albums ,Slim Jim quant à lui au sein de différentes formations ne rencontre pas vraiment de succès... Il participera par exemple à l'album solo de Lemmy Kilmister de Motörhead. Brian Setzer, part pour une carrière solo, en raison surtout d'un besoin de s'entourer de plus de musiciens, pour jouer ses futurs compositions... Un premier album voit le jour en 1986 "The Knife feels Like Justice" qui malgré sa grande qualité ne rencontre qu'un léger succès Outre-Atlantique.
Suit en 1988 "Live Nude Guitars" un album très intéressant mais ou le style musical d'une chanson à l'autre peu dérouter certains. En 1994,Brian Setzer à mûrit son vieux rêve de former un Big Band "the Brian Setzer orchestra" où entouré d'une section cuivre il sort son premier album "The Brian Setzer Setzer Orchestra" plutôt swing jazzy puis sort en 1996 Guitar Slinger plus orienté swing rock .
Enfin en 1998, il remporte deux grammy awards avec son album "Dirty Boogie" vendu à plus de deux million et demi d'exemplaire !!! Cette fois avec cet album pur swing Brian Setzer renoue avec le succès 25 ans après l'époque des Stray Cats. Sort ensuite en 2000 "Vavoom" toujours dans la même lignée. Il sort encore deux opus avec son Big Band, en 2002 "Boogie Woogie Christmas" et en 2005 "dig That Crazy Christmas" ces deux derniers constitués en partie de reprises de standard de chansons de Noël. Dans le même temps, Brian Setzer sort en 2001 sous le nom "Brian Setzer '68 Comeback Special" un opus ou entouré d'un contrebassiste et d'un batteur (dans l'esprit des Stray Cats) il rend hommage au "King Elvis" en référence au retour d'elvis sur la scène en 1968 dans un show époustouflant !!! Brian Setzer reprendra jusque la fameuse tenue cuir noire du king... Les compositions quant à elles sont très rock and roll !!! En 2003 sous le nom Brian Setzer il sort un autre album très rock " Nitro Burnin' Funny Daddy" toujours entouré d'un batteur et d'un contrebassiste. Enfin,en 2005, il reprend dans l'album "Rockabilly riot" des standards des années 50 et 60 du label" Sun Records",toujours entourés d'un batteur, un contrebassiste et d'un pianiste.

medium_361.jpg



Les Stray Cats se reforment quant à eux de manière épisodique, par exemple lors de l’été 2004 pour une tournée en Europe.

Les Stray Cats reste l’exemple type d’un groupe rock au potentiel important malheureusement enfermé par le marché et l’industrie du disque dans un style restrictif par un phénomène de mode. On peut se permettre de rêver et de se demander ce dont ils aurait été capables si les chemins ouvert sur le deuxième album avaient pu être suivis.

d'après : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Stray_Cats

06:19 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, loisirsculture