Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 09 octobre 2008

1978, mort de BREL

1978,
9 octobre,


medium_1978_jacques_brel.gif


Mort de Jacques BREL,

J'avais eu la chance de voir Jacques BREL sur scène, au Palais d'hiver en 1966.
Il était indiscutablement le seul chanteur français à communiquer avec le public comme le font les chanteurs de Rock n'roll.



medium_lucien.jpg



Jacques BREL

Jacques Brel, né le 8 avril 1929 au 138 avenue du Diamant à Schaerbeek (Belgique), mort le 9 octobre 1978 à Bobigny (France), est un auteur et chanteur belge francophone (et néerlandophone au début de sa carrière). Il était également acteur et réalisateur de films. Peu intéressé par l'école, excepté par les cours de français, il joue des pièces de théâtre en amateur au sein de la Franche Cordée, et son père le fait entrer dans la cartonnerie familiale, travail pour lequel il n'a aucun goût. Il réfléchit très sérieusement à une reconversion, soit dans l'élevage de poule, soit dans la chanson. Il choisit cette dernière.

En 1951, il épouse Thérèse Michielsen, dite « Miche ». Le 6 décembre 1951 naît Chantal puis le 12 juillet 1953 Isabelle pour laquelle Jacques Brel écrivit une chanson éponyme.

medium_BREL1.jpg


À partir de 1952, il compose ses premières chansons qu'il chante dans le cadre familial ou lors de diverses soirées dans des cabarets bruxellois. Il fait déjà preuve de cette puissance lyrique, tant dans les textes que dans son interprétation, qui rebute sa famille qui ne l'encouragea pas du tout à continuer.

Il insiste tout de même et en 1953, il sort un 78 tours. Ensuite, il quitte la capitale belge pour se rendre seul à Paris appelé par Jacques Canetti, découvreur de talents, travaillant chez Philips et propriétaire du cabaret Les trois baudets. Sa famille lui coupe les vivres, sa deuxième fille France naît, alors que pour lui ce sont les années de galère.

En janvier 1955, Brel s'est occupé pour une semaine d'avant-programme de Bobbejaan Schoepen dans l'Ancienne Belgique bruxelloise. En 1955, il fait venir sa femme et ses enfants, ils s'installent à Montreuil. Ça va être aussi l'année de son premier 33 tours. Comme il chante pour des organisations chrétiennes, Georges Brassens le surnomme « l'abbé Brel » (gentiment, puisqu'ils étaient amis).

medium_BREL8.jpg


En 1956, il rencontre François Rauber, un pianiste, qui devient son accompagnateur. Il devient l'orchestrateur privilégié de toutes ses chansons. En 1957, il rencontre un autre pianiste, Gérard Jouannest, qui fut son accompagnateur exclusif sur scène, François Rauber travailla avec Brel en studio.

Petit à petit, il trouve son public, et rencontre le succès lors de ses spectacles.
En 1957, c'est le second 33 tours, qui reçoit le Grand prix de l'Académie Charles Cros.
Et fin 1958, c'est le succès à l'Olympia, en première partie, il est tête d'affiche à Bobino, fin 1959. À partir de là, les tournées s'enchaînent à un rythme infernal, faisant parfois plus de concerts qu'il n'y a de jours par année.

En 1966, il décide d'abandonner la chanson. Le 16 mai 1967, il donne son dernier récital à Roubaix.

medium_BREL16.jpg


Mais il ne reste pas inactif pour autant, durant l'été 1967, il tourne le film d'André Cayatte, Les Risques du métier. Et il commence à voyager en voilier.

En 1969 il interprète le rôle de Mon oncle Benjamin aux côtes de Claude Jade dans le film d'Édouard Molinaro.

medium_BREL2.jpg


Il va tourner ensuite dans un certain nombre de films, en réalisant un lui-même en 1971, Franz (Barbara écrivit une partie de la musique), puis un deuxième qui sort en 1973, Far West, qui fut un échec.

Il rencontre également le succès aux États-Unis d'Amérique et au Royaume-Uni. Des traductions en anglais de ses chansons sont populaires et sont enregistrées par David Bowie (Amsterdam), Scott Walker, Terry Jacks, Alex Harvey et Marc Almond. Jacques Brel is Alive and Well and Living in Paris est une comédie musicale américaine qui est jouée autour du monde pendant plusieurs années. Elle comprend des traductions rimantes définitives, assemblées par un ami de Jacques Brel, Mort Shuman en 1968. En 1974, le spectacle est adapté au cinéma (voir la fiche IMDb).

En 1974, il lâche tout et part en voilier avec Madly Bamy qu'il a rencontrée sur le tournage de L'Aventure c'est l'aventure de Claude Lelouch. Mais il est déjà malade et est opéré d'un cancer au poumon. Il décide de se retirer aux Marquises. Pilote privé et propriétaire d'un bi-moteur, il y fait avion-taxi pour dépanner les habitants.

En 1977, il revient à Paris pour enregistrer son dernier album, probablement l'un des plus bouleversants, dans les difficiles conditions qu'on imagine. La chanson Les Marquises qui clôt l'album s'achève sur ces paroles "Veux-tu que je te dise / Gémir n'est pas de mise / Aux Marquises". Îles Marquises qu'il rejoint après l'enregistrement, avant qu'en juillet 1978 son cas ne s'aggrave. Il est rapatrié en métropole ; il y meurt en octobre.

medium_BREL14.jpg


Jacques Brel est enterré au cimetière d'Atuona à Hiva Oa dans l'archipel des îles Marquises à côté de Paul Gauguin.

En décembre 2005, il est élu au rang de plus grand Belge de tous les temps par le public de la RTBF


D'après :http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Brel

mercredi, 08 octobre 2008

1971, mort de Gegene !

1971

12 octobre


medium_1971_gene.jpg


GENE VINCENT

GENE VINCENT (Mister be bop a lula)
1935-1971

Le 7 avril 1960, EDDY COCHRAN est tué dans l'accident d'un taxi.... à ses cotés, GENE VINCENT fut grièvement blessé...

Ce 12 octobre GENE VINCENT a repris ce taxi pour rejoindre là-bas son pote EDDY COCHRAN...

Il nous a laissé en souvenir pour que nous ne l'oubliions pas
"Be Bop A Lula"




medium_lucien.jpg



GENE VINCENT

medium_genevincent-capitollottalovinses.jpg


medium_genevincent-01W.jpgEugène Vincent Craddock est né le 17 février 1935 à Norfolk en Virginie.
Il dénicha sa première guitare à l'âge de 12 ans et apprit rapidement à en jouer.
Influencé par les chants religieux, il cultiva un style vocal très original qui le fit surnommer par ses camarades "The Screamin' Kid" (Le Gars hurlant). Ses plaintes déchirantes étaient la conséquence, d'après les spécialistes ORL, d'un palais étroit et profond.
A 15 ans, il s'engage dans l'US Navy et se retrouve en Corée.
Puis il est victime d'un grave accident de moto, en mai 1955, où il évite de justesse l'amputation de sa jambe gauche. Il en gardera un lourd handicap qui le suivra toute sa vie et qui lui donnera cette attitude si caractéristique sur scène avec le micro.

medium_bluecaps-1957color.jpgDe retour à la vie civile, il forme son propre groupe : les "Blue caps", le fameux groupe aux casquettes bleues !
"Be bop a lula" enregistré le 4 juin 1956 avec la firme CAPITOL fait sensation dans le monde du rock'n'roll dès sa diffusion sur les ondes, devenant un des classiques du genre, premier titre d'une riche série à suivre : "Blue jean bop", Crazy legs", "Dance to the bop", "Rocky road blues", "Say mama", ...

A l'écran, on le vit comme chanteur dans les films "The girl can't help it", et "Hot rod gang".

medium_bluecaps-thegirlcan_thelpitW.jpg


A partir des années 60 , sa carrière devint avant tout européenne, en raison du déclin du pur rock'n'roll aux Etats-unis. C'est à cette période qu'il adoptera son célèbre costume de cuir noir, peu de temps après la mort de son pote Eddie Cochran, décédé quasiment dans ses bras dans un accident de voiture.

medium_genevincent-15.jpg


Devenu un mythe en Europe (il inspira très fortement le rocker anglais Vince Taylor), Gene Vincent que les rockers français appelaient familièrement "Gégéne", traversa une période difficile tant physiquement (opération d'un kyste au cerveau et de la jambe) que psychologiquement (brouille avec son imprésario, divorce avec sa femme). Ses concerts remportaient toujours un grand succès mais les ventes de disques ne suivaient pas.

medium_genevincent-11.jpg


Il finira sa vie dans le désespoir, alcoolique et criblé de dettes, mais sans avoir jamais tenté de faire des concessions commerciales.

Gene Vincent s'éteint, victime d'une hémorragie interne, le 12 octobre 1971 en Californie.

medium_genegrave101104.jpg


Ses fans lui vouent encore aujourd'hui une admiration indéfectible, à la mesure de son talent et de sa fidélité au rock'n'roll des origines.

(source : J.Barsamian, F.Jouffa)

medium_genevincent-15.2.jpgVoir le clip vidéo Gene Vincent qui chante BE BOP A LULA
http://www.youtube.com/watch?v=1qf0rd1Y7po


Rockin'Daddy vous informe d'un nouveau très beau site sur Gene Vincent :
" Bon anniversaire Monsieur Gene Vincent !
Bienvenue à vous sur la "plate forme" du Fan Club Officiel Francophone Gene Vincent qui ouvre ce 11 février 2007.
Cette date anniversaire est choisie symboliquement même si le site n'est pas complet à ce jour et loin de la puisque je reprends sa vie par années et par dates !....
Vous trouverez dans la rubrique "mise à jour", le détail des nouveautés apportées très régulièrement (Divers/Mise à Jour) et qui vous servira par accumulation des sujets, à avoir une liste du contenu de ce site
..."
... La suite :
http://gene-vincent.iquebec.com/

lundi, 06 octobre 2008

1971, mort de Jim MORRISON

1971

3 juillet


medium_1971_jim.jpg


JIM MORRISON


Le chanteur des DOORS est mort !!!.

Il était agé de vingt huit ans.



medium_lucien.jpg



Rockin'Daddy a trouvé cette
Mini biographie de Jim Morrison

Jim Morrison

Chanteur et Musicien
Son nom complet: James Douglas Morrison
Né: le 8 décembre 1943
Lieu: Melbourne, Floride
Décédé: le 3 juillet, 1971. Lieu: Paris
Son Père: Amiral de la Marine Américaine
Sa femme: Pamela


1964 Il étude cinéma et théâtre a l'Université de Californie, a Los Angeles.Avec Ray Manzarek au clavier, Robbie Krieger a la guitare et John Densmore a la batterie, il forme le group californien The Doors, le nom viens d'un livre d'Aldous Huxley, "The Doors of Perception" (Les portes de la perception).

1967 Sortie de leur premier album, "The Doors". Le single "Light my Fire" est classé au top du hit parade de Billboard.

1968 Jim a rencontré Andy Warhol

Jim Morrison a abuse du LSD, et ses excès en scène étaient célèbres. Il détruit des équipements sur scène, il posait en positions suggestives, et sous l'influence de l'alcool et des drogues il a fait toute sorte de folies en troublant l'ordre public.

Ses concerts étaient interdits dans plusieurs villes américaines.

1971
Jim Morrison est retrouvé mort a la baignoire de son appartement du quartier du Marais a Paris.

medium_morrisson4.jpg


La tombe de Jim Morisson, au cimetière du Père-Lachaise, est la quatrième attraction touristique la plus visitée de Paris.

http://www.biosstars.com/j/jim_morrison.htm

Un livre pour se remémorrer Jim Morrison & the DOORS

medium_livre_doors.jpg

dimanche, 05 octobre 2008

1971, FAMILY ...

1971

23 janvier


medium_1971_family.2.jpg


LYON, Palais de la Foire

FAMILY


première partie
FREE SOUND

Au palais de la foire de LYON, une agréable première partie assurée par nos copains du Hot Club : les FREE SOUND (d'inspiration très honnête de PINK FLOYD).

La suite fut une succession d'attentes (une heure d'entracte ?), d'énervement pour voir FAMILY et Roger CHAPMAN , son chanteur à peine plus d'une demi heure !!!...

L'article de mon ami BIGOT dans LE PROGRES ne fut guère flatteur, écrivant "qu'il se demandait pourquoi le public n'est pas monté sur scène pour casser les amplis... Public trop sage ?".



medium_lucien.jpg


FAMILY,
dans le Rock de A à Z (1984)

medium_family.jpg