Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 19 novembre 2009

1988, the POGUES

1988
26 mars

medium_1988_pogues.gif



LYON, Bourse du travail
the Pogues

Une bonne pincée de musique irlandaise ajoutée à une forte dose de Punk-rock,et en agitant vous avez les POGUES !

Agitée qu'elle était l'ambiance. Chaude, très chaude la soirée.
Comment résister à la bonne humeur communicative de cette bande d'énergumènes rigolards et endiablés.

Franchement bons sur vinyl les Pogues, irrésistibles sur une scène.

Vraiment un grand, très grand moment passé à la bourse du travail de Lyon.


medium_lucien.jpg



The POGUES

medium_Masthead.png



The Pogues était un groupe irlandais de folk rock des années 1980 et 1990. Le groupe était spécialisé dans la musique folk irlandaise, (voir musique celtique) souvent jouée avec l'énergie de la scène punk rock, d'où plusieurs des membres du groupe étaient originaires.

Leur musique, unique, teintée de politique était partiellement inspirée par The Clash, avec lesquels ils avaient joué (Joe Strummer avait produit un de leurs albums). Les Pogues employaient des instruments traditionnels irlandais tels que le flageolet, le banjo, la mandoline, l'accordéon, et bien d'autres. Dans d'autres incarnations du groupe, après le départ de Shane MacGowan, des instruments électroniques tels que la guitare électrique devinrent plus courants.

medium_pogues.jpg



Les débuts
Les Pogues furent fondés à Londres en 1982 sous le nom Pogue Mahone. Ce nom était une transcription à l'anglaise de l'expression irlandaise póg mo thóin, qui signifie « embrasse mon cul ». Shane MacGowan (choeurs), Jim Fearnley (accordéon), et Spider Stacy (flageolet) étaient les membres originaux des Pogues, à l'époque où ils faisaient la manche dans les rues de Londres. Dès cette époque, ils ajoutèrent à leur groupe Jeremy Finer (guitare, banjo), Cait O'Riordan (guitare basse) et Andrew Ranken (percussions). Le groupe développa rapidement une réputation, commença à développer des morceaux originaux, et finit par faire l'ouverture des Clash lors de leur tournée de 1984. Ils durent raccourcir leur nom pour devenir « The Pogues », parce que le juron dans leur nom les faisait refuser par certaines radios, et sortirent leur premier album, Red Roses for Me ("Des roses rouges pour moi") en 1985.

Phil Chevron (guitare) se joignit au groupe peu après. Ensuite, avec l'aide d'Elvis Costello, le parrain du punk et de la new wave, ils enregistrèrent leur second disque Rum Sodomy & the Lash ("Rhum, sodomie et fouet") en 1985. (Le titre de l'album est un clin d'œil à une citation attribuée à Winston Churchill, dans laquelle il critiquait les traditions de la marine britannique.) La couverture de l'album est un clin d'œil au tableau Le Radeau de la Méduse ; les membres du groupe posaient en uniforme de la Royal Navy au dos de la pochette. Alors que le premier album était surtout centré sur des chansons traditionnelles, Shane MacGowan développa ses talents d'auteur avec ce disque, qui présente quelques chansons à texte remarquablement poétiques. Leur remake de The Band Played Waltzing Matilda est devenue encore plus populaire que l'original d'Eric Boyle. Le succès international viendra avec le simple Dirty Old Town.

medium_IfIShouldE.jpg



Le groupe n'a pas réussi à profiter de la lancée créée par le succès commercial et artistique de leur deuxième album. Ils commencèrent par refuser d'enregistrer un autre album (en proposant à la place le disque à 4 pistes Poguetry in Motion. (Qu'on pourrait traduire par « Poguésie en marche ») O'Riordan épousa Costello et quitta le groupe, pour être remplacée par le bassiste Darryl Hunt, et ils ajoutèrent un multi-instrumentaliste en la personne de Terry Woods, ancien membre de Steeleye Span. C'est à cette période en particulier que la façon de vivre de plus en plus erratique du chanteur, auteur principal et meneur spirituel du groupe Shane MacGowan troubla la vie du groupe.

medium_RumSodomy.jpg



Le groupe participera à divers projets à cette époque. Le simple Hanted (repris peu après par Shane McGowan et Sinéad O'Connor) sort en 1986. Il fait partie de la bande originale du film Sid and Nancy. Ils jouent dans le film d'Alex Cox Straight to Hell en 1987, en compagnie notamment de Joe Strummer, Grace Jones, Elvis Costello, Courtney Love et Dennis Hopper. Ils interprètent dans ce western spaghetti une bande de buveurs de café. Ils composent par ailleurs une bonne partie de la bande son, dont une reprise de The Good, The Bad and The Ugly d'Ennio Morricone et une première version d'If I Should Fall from Grace with God. Ils enregistrent enfin The Irish Rover avec The Dubliners.

Plus d'infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Pogues

08:55 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, loisirsculture

Les commentaires sont fermés.