Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 30 novembre 2011

1986, Jacques HIGELIN

Malgré qu'il y a toujours le risque d'annulation de concerts qui plane sur Lyon, au début de l'année 1986...

medium_1986_le_progres.gif



1986
janvier,
Jacques Higelin

medium_1986_jacques_higelin.gif



LYON, Palais des sports
Jacques Higelin

J'ai l'opportunité par notre radio Poste 4, d'aller au concert très rock-théatral de Jacques Higelin, avec qui j'échangeais quelques mots en back stage, et qu'il se laissait complésamment photographier.


medium_lucien.jpg




JACQUES HIGELIN

medium_higelin.jpgJacques Victor Joseph Higelin plus connu sous le nom de Jacques Higelin est un auteur-compositeur-interprète et comédien français né le 18 octobre 1940 à Brou-sur-Chantereine, en Seine-et-Marne (France).

Vers 1947, il fréquenta l'école La Paix-Notre Dame, à Chelles, où il obtint un prix de « bonne camaraderie ».

Musicien éclectique, il est capable de passer du piano à l'accordéon, du violon à l'harmonica... Le titre Alertez les bébés de l'album du même nom donne toute l'étendue de son talent : dix minutes et huit secondes avec pour seuls instruments sa voix déchirée et son piano. Un morceau à mi-chemin entre le blues et le rock.

Il est le père du chanteur Arthur H et du comédien Ken Higelin. Il est aussi le frère spirituel de Brigitte Fontaine (avec qui il n'a aucun lien de parenté).

medium_higelin-fontaine.jpg



En 1959, comédien sur le tournage d'un film Le bonheur est pour demain, il rencontre Henri Crolla, guitariste de talent, fils adoptif de Jacques Prévert et Paul Grimault, frère de rue de Mouloudji, accompagnateur ami d'Yves Montand, et ce musicien hors pair invite Jacques Higelin à s'exprimer par la chanson. Jacques Higelin habite plusieurs mois chez les Crolla, sa seconde famille. Crolla lui apprend à bien jouer de la guitare, et conforte chez Higelin une certaine idée de la vie et de la générosité.

medium_14_jacques-higelin.jpg



Lorsqu'il rencontre Pierre Barouh, le père du label Saravah , c'est une nouvelle accélération de cet art des rencontres qui enrichit la vie personnelle et artistique.

Brigitte Fontaine, Rufus, Areski Belkacem, puis Elisabeth Wiener immortalisent avec Higelin des enregistrements d'anthologie.

medium_higelin4.jpgHigelin se tourne résolument vers le rock avec l'album "BBH 75".Il devient alors dans les années qui suivent un des chanteurs rock les plus populaires parmi la jeunesse aux cotés de Bernard Lavilliers ou Téléphone, notamment grâce à des prestations scéniques ou il se donne à fond et atteint souvent une rare communion avec le public.

medium_higelin2.jpg



Higelin est présent lors du premier printemps de Bourges, en 1977 en compagnie de Charles Trenet, (à qui il consacre un spectacle en 2004-2005, « Higelin enchante Trénet »).
Un an de tournée avec ce spectacle pour terminer en apothéose au Trianon en mars 2005, avec le tournage d'un DVD dont la sortie a été annulée par EMI.

Higelin est également présent en 1985 pour les premières Francofolies de la Rochelle, où il revient régulièrement pour des soirées en feu d'artifice de générosité musicale sans équivalent.

medium_jacqueshigelin_2006_240x180.jpg



2006, Higelin retourne en studio pour enregistrer un nouvel album dont la sortie est prévue pour le 17 novembre 2006

d'après : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Higelin

08:29 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rockin'daddy

Commentaires

Bonsoir,

j'ai du aller voir Higelin un paquet de fois dans ma vie. Comme je disais dernièrement, Jacques Higelin est venu me rencontrer plusieurs fois dans des moments-clés de ma vie sans que j'ose un jour aller le rencontrer, à l'issue d'un concert.
La première fois, lors d'un joyeux bordel made in Palais des Sports à Montpellier, où il jouait Jacques Joseph Victor dort, vers 1982 je crois, un concert interminable où chacun des spectateurs présents n'avait envie de quitter la salle enfumée à souhait (les lois anti-tabacs, on n'y pensait guère). La première fois où le Champagne coulait à flots entre une fille au coeur d'acier et une rousse au chocolat qui m'a donné plus d'une fois l'envie d'aller traîner mes clarks sur les quais de la gare de Nantes. Un coeur gros comme ça , Higelin.
Avec Alain, mon pote de fac, nous inventions une langue nouvelle usitée seulement par nous, le "Nomi", et Higelin signifiait "parfait" en nomi...
Il a inauguré le Zénith de Montpellier quelque temps plus tard, inviant des portes-parole d'assocs diverses à monter sur scène, peut-être déjà pour calmer un peu les dérives du frêchime tout-puissant.
Encore un souvenir, Arènes de Béziers, tobé du ciel après une première partie pleine de tendresse pour moi assurée par Kim Wilde, certes un peu plus enrobée que lors des Kids in America, mais cette petite poupée blonde a toujours fait naître chez moi quelques émois intimes...La bande à Jacques a assuré un bon concert, sauvé par l'étalage de morceaux de bravoure plus anciens que ses derniers errements pas toujours irréprochables..Un tête en l'air vaut mille Tombés du Ciel.
Une rencontre insolite dans une ancienne carrière à Bédarieux. Didier Lockwood triture son cri-crin en ouverture (j'oublie le triste guitareux boutonneux de pré-ouverture) avant de rejoindre Jacques "Parfait" Higelin pour un concert de folie, son ombre immense et frêle se projetant sur les parois du lieu, par un jeu de lumières habile donnant àl'événement bédaricien une dimension magique...Comme cet instant où des pâtissiers du cru sont venus lui offrir un immense gâteau, pour la Saint-Jacques, et que Jancques Higelin, pris dans une sincère envie de partager a voulu montrer l'ouvrage pâtissier, qui, glissant sur sa planche, a couvert de crème et de chantilly les premiers rangs, dont j'étais, qui aussitôt lançaient un peu de cette offrande vers les lignes arrières. Les poils du bulbe sucrés par ce présent, le concert fut sans doute le plus LONG et le plus BEAU de tous les spectacles qu'Higelin m'ait offert à ce jour! Cette carrière a du l'inspirer. D'ailleurs, pourquoi n'y-a-t-il plus de concert dans cette place si agréable???
Jusqu'à nos retrouvailles biterroises pour un Amor Dolorosa que j'ai craint pendant longtemps...Mais dès les premières notes de "Je veux cette fille" me voilà rassuré. A 67 balais, eh ouais, total respect !!!, Higelin crache ses tripes, saute sur son piano, nous gratifie de discours mémorables, se gratte sa longue tignasse grise comme jadis , et nous balance, entre trois ou quatre morceaux récents, toute son artillerie classique, "Champagne", "Denise", "Tête en l'Air", "L'ennemi public N°1", "Cigarette", et la toujours belle "Fille au coeur d'acier" avant de nous délivrer un "Pars" déchirant...Vous m'avez fait retrouver mes vingt piges, Jacques Higelin, l'autre soir à Béziers, et pour cela, je vous en serai éternellement reconnaissant. Vous êtes les Stones à vous seul...
Merci Jacques Higelin.
Parfait.
KZO

Écrit par : KZO | jeudi, 20 mars 2008

Hey !

Magnifique hommage à cet autre grand Jacques !
Malheureusement pour Béziers, nous n'étions pas dans la région.
... Regrets !
@+
Dad'

Écrit par : Rockin'Daddy | vendredi, 21 mars 2008

Les commentaires sont fermés.