Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 16 décembre 2008

1974, Jethro TULL

1974
16 octobre


medium_1974_jethro_tull.gif


LYON, palais des sports
Jethro TULL


Toujours à Gerland, Jethro Tull et ses magnifiques opéra-rock.



medium_lucien.jpg



Jethro TULL

Jethro Tull est un groupe de rock britannique progressif formé dans les années 1960. Leur musique est marquée par le style vocal bizarre et le travail unique de flûtiste du leader Ian Anderson, et par des constructions de chansons inhabituelles et souvent complexes (pour du rock). Leur musique incorpore des éléments de musique classique et celtique, ainsi que des phases art rock alternatif du rock. Malgré ceci, il est difficile de désigner des artistes spécifiques ayant directement influencé ou étant directement influencés par Jethro Tull. Plus que la plupart des autres groupes, leur musique reste à l'écart du reste de la musique rock.

medium_jethro_tull2.jpg


Jethro Tull tourne dans des clubs au milieu et à la fin des années 60 avec une formation changeante qui finalement se cristallise autour de Ian Anderson (chant, flûte, guitare acoustique, harmonica, et plus tard beaucoup d'autres instruments), Mick Abrahams (guitare électrique), Glenn Cornick (basse) et Clive Bunker (batterie). L'histoire raconte que le groupe changea de nombreuses fois de nom pour obtenir des concerts à répétition, et que Jethro Tull était le nom qu'ils avaient quand ils eurent leur contrat avec une maison de disque (le nom vient de l'inventeur du semoir). Après quelques singles mineurs (incluant leur premier où le nom du groupe était mal orthographié « Jethro Toe »), ils sortent l'album blues This Was en 1968. La musique était en partie écrite par Anderson et en partie par Abrahams.

Suite à cet album, Abrahams quitte le groupe (pour former Blodwyn Pig). Après une série d'auditions (incluant probablement le futur guitariste de Black Sabbath Tony Iommi), Martin Barre est engagé comme nouveau guitariste. Barre devient le membre le plus fidèle au groupe après Anderson.

medium_jethro_tull.jpg


La nouvelle formation sort Stand Up en 1969. Entièrement écrit par Anderson, cet album abandonne largement le blues en faveur du nouveau style de rock progressif développé à ce moment par des groupes comme Yes, bien que Stand Up ressemble un peu à un des premiers album de Led Zeppelin teinté de jazz, avec un son lourd et légèrement sombre. En 1970, ils sont rejoints par un claviériste John Evan et sortirent l'album Benefit.

Le bassiste Cornick quitta le groupe après Benefit, remplacé par Jeffrey Hammond-Hammond, et cette formation sort l'œuvre la plus connue de Jethro Tull, Aqualung en 1971. Mélange de rock heavy relatant la relation entre Dieu et un homme et de pièces acoustiques plus légères à propos de la vie de tous les jours, l'album est aimé par beaucoup et décrié par beaucoup d'autres. Malgré ceci, la chanson-titre et « Locomotive Breath » deviennent des tubes des radios de rock classique.

Le batteur Clive Bunker part ensuite, remplacé par Barriemore Barlow, et l'album de 1972 du groupe est Thick as a Brick. C'est un album-concept constitué d'une seule chanson très longue couvrant les deux faces du vinyle, avec un certain nombre de mouvements et des thèmes récurrents. Le quintette de cet album --- Anderson, Barre, Evan, Hammond-Hammond et Barlow --- deviendra une des formations les plus durables de Jethro Tull, jusqu'en 1975.

1972 voit aussi la sortie de Living in the Past, une compilation en double album de singles, faces B, et d'outtakes, avec une face d'enregistrements concert, dont la fabuleuse version live de Darma For One . Mis à part ces derniers, ce disque est considéré par les fans de Tull comme étant leur meilleur. La chanson-titre est un de leur singles les plus endurants.

medium_jethro_tull1.jpg


En 1973, le groupe tente d'enregistrer un double album, mais il est apparemment insatisfait de la qualité de l'enregistrement studio et abandonne le projet. À la place, ils enregistrent rapidement et sortent A Passion Play, un autre album-concept constitué d'une seule chanson avec des paroles très allégoriques. Après plusieurs années de popularité croissante, A Passion Play est largement décrié et marque un tournant pour le groupe. Ils avaient passé le pic de leur popularité.Le groupe enregistre au chateau d'hérouville un album qui ne sortira que bien plus tard ( années 90 ) comme premier Cd du double album Nightcap en tant que the chateau hérouville lost tapes. L'album War Child de 1974 reçoit toutefois des critiques positives, et le succès radio « Bungle in the Jungle » en est tiré ( pour la petite histoir c'est l'album préféré de Ritchie Backmore ).

08:15 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : loisirs/culture

Commentaires

je vais te faire une confidence Dad mais j'avais complètement oublié ce groupe...merci de nous rafraichir la mémoire...(c'est mauvais signe !)

Écrit par : ulysse | jeudi, 01 mars 2007

Hey Ulysse !

Ouahhh, JETHRO TULL, un des meilleurs bands de ces époques, à mes yeux.
La mise en scène, la flûte....
.... Mais non, mais non, à voir tes reportages photos je ne me fais pas de bile pour ta mémoire.

Écrit par : Rockin'Daddy | jeudi, 01 mars 2007

daddy, c'est azer, slt ; merci j'ai le vinyl "aqualung" de jethro tull, ian est un grand, j'adore la pochette recto+verso, en vieillard, gothique, la classe, mais c'est pas son meilleur alb,
je viens de commander a artdisque, andré morison, son mag, ets au terreau, le disque de "sam the sham and the pharaos", le titre que j'adore"lil' red riding hood", en 67,il a sorti "wooly bully", mais tous les jours , les stones percutent
a mon oreille, magique et ce que tu as toi vécu, l'est encore plus, le rock, c'est du miel, t'inquiète daddy, la classe on l'a
on est les meilleurs, 60/70, du petit lait, amitié , azer

Écrit par : tivier georges | samedi, 03 mars 2007

You are lucky.
You saw Jethro Tull in October 1974 in Lyon.
That was the great WARCHILD tour.
I wish someone had it on video.
Do you have the video of Jethro Tull playing in Paris in July 1975?
Merci.

Écrit par : Paul | dimanche, 29 juin 2008

Les commentaires sont fermés.